02
Avr-2018

Sleeve gastrique laparoscopique

sleeve   /  

La sleeve gastrectomie par laparoscopie est l’une des interventions bariatriques les plus couramment pratiquées. La sleeve favorise la perte de poids par restriction dite mécanique du volume c’est-à-dire réduction de l’estomac et par induction hormonale de la satiété.

Les indications pour la sleeve sont les mêmes que pour les autres interventions bariatriques, à savoir l’indice de masse corporelle (IMC) ≥ 40 kg/m2, IMC entre 35 et 40 kg/m2 avec une ou plusieurs conditions comorbides, ou IMC entre 30 et 35 kg/m2 avec diabète de type 2 non contrôlé ou syndrome métabolique. La sleeve gastrectomie est sûr pour certains patients à haut risque ainsi que pour les patients adolescents ou plus âgés.

Les contre-indications absolues à la gastrectomie en manchon comprennent :

  • Les risques anesthésiques prohibitifs ;
  • Les maladies psychiatriques sévères non contrôlées ;
  • Certains troubles de l’alimentation tels que l’hyperphagie maligne ;
  • La coagulopathie ;
  • L’œsophage de Barrett ;
  • Le reflux gastro-œsophagien sévère non contrôlé (RGO).

La sleeve est une gastrectomie orientée verticalement qui élimine environ 70 à 80% de la plus grande courbure de l’estomac, entraînant la création d’un tube gastrique étroit d’un volume d’environ 150 à 200 ml. La plus grande courbure de l’estomac est « fermée » par un tir séquentiel d’agrafeuses commençant à 2 à 6 cm du pylore.

La plus grande courbure doit être complètement mobilisée et rétractée latéralement pour éviter le rétrécissement.

La hauteur des agrafes doit être constamment ajustée en fonction de l’épaisseur de la paroi gastrique. Après la section gastrique, la longue ligne d’agrafes doit être renforcée.

Un régime liquide clair est autorisé le premier jour postopératoire, et les patients sont renvoyés chez eux avec des instructions pour ne prendre que des médicaments broyés ou liquides et un régime liquide complet pendant deux semaines.

Cinq ans après la sleeve gastrectomie, le patient moyen perd 60,5% de son excès de poids et atteint un IMC de 30,2 kg/m2. Elle est également associée à l’amélioration ou la résolution du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique.

Le taux de mortalité global de la sleeve en manchons est d’environ 0,3% ; les taux globaux de morbidité vont de 2,9 à 15,3%. Les complications chirurgicales majeures incluent le saignement, la fuite, la sténose et la thrombose veineuse portale.

Ces complications peuvent être traitées de manière non opératoire, endoscopique ou chirurgicale en fonction de la gravité.

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec